Rallye Belgique

Rallye Belgique

Les Belges à l'étranger


Belges et autres vieilles connaissances au Rallye Köln-Ahrweiler

           Le week-end dernier a eu lieu en Allemagne le Rallye Köln-Ahrweiler. Pour ceux qui ignorent de quoi il ressort, sachez qu'il s'agit d'un ancien rallye moderne reconverti depuis les années 90 en une épreuve historique, à la manière des Legend Boucles mais bien avant celles-ci. Il se déroule dans l'Ouest du pays, à deux heures de route seulement de Liège, autour de la ville de Mayschoss et avec notamment une spéciale sur l'ancien circuit du Nürburgring, le célèbre Nordschleife.

 

           Il s'agit d'un rallye très prisé des Belges, qu'ils soient spectateurs ou pilotes. Surtout en raison de sa proximité géographique avec notre pays bien évidemment. C'était déjà le cas dans les années 80, à une époque durant laquelle le Rallye Köln-Ahrweiler (ou RKA pour les intimes) comptait aussi pour la West Euro Cup, un trophée regroupant plusieurs rallyes européens dont certains en Belgique. Il n'est pas étonnant de retrouver de nombreux pilotes belges de pointe dans les classements de l'épreuve durant cette période. En 1982, Jean-Louis Dumont y a d'ailleurs décroché la victoire au volant de la Datsun Violet 160J. Cette même année, Guy Colsoul et Jean Filippini terminaient aussi dans le top 10. Colsoul participa plusieurs fois au Köln-Ahrweiler, avec notamment une troisième place finale en 1986.

           Plus près de nous, Rainer Hermann est devenu un fidèle de l'épreuve désormais réservée aux voitures anciennes. Sur sa fidèle Opel Ascona 400, le pilote de Saint-Vith a d'ailleurs terminé à deux reprises sur la troisième marche du podium, en 2013 et en 2014. Cette année, il était malheureusement un petit peu plus en retrait, devant se contenter d'une septième place finale malgré tout plus qu'honorable.

 

           Cette édition 2015 a été remportée par le régional Georg Berlandy, au volant d'une autre Ascona 400. Il s'agit déjà de sa dixième victoire au Köln-Ahrweiler. Si le nom de Berlandy ne parle pas à la plupart d'entre vous, il est possible que d'autres pilotes présents à Mayschoss vous évoquent plus de souvenirs. En effet, plusieurs vieilles connaissances de nos rallyes belges étaient de la partie. Il n'est généralement pas rare que des pilotes allemands, néerlandais ou luxembourgeois s'aventurent dans nos contrées et ce depuis longtemps déjà. L'inverse est malheureusement devenu plus rare de la part des pilotes belges...

 

           A la deuxième place du classement de l'épreuve, nous retrouvons Anton Werner, le vainqueur de l'édition 2014, en Audi Quattro. Au volant de cette puissante machine, Werner s'est notamment aligné dans la manche historique du Rallye d'Ypres en 2012 et 2013. Auparavant, nous l'avions déjà vu au Rallye de la Semois 2009 avec la Porsche 911 GT3 noire qu'il pilotait en championnat d'Allemagne à l'époque.

           Juste derrière Werner, sur la plus petite marche du podium, apparait le néerlandais Bertram Altena. Nous avons pu le voir en action chez nous à de nombreuses reprises dans les dernières années de notre championnat D2. Déjà à l'époque, il pilotait l'Opel Manta blanche qui lui a encore permis de se mettre en évidence le week-end dernier. Son meilleur résultat belge fut une huitième place au Sezoens Rally 2002.

           Un petit peu plus loin dans le classement, Thomas Kleinwächter clôture le top 5 de l'épreuve. Et cette fois, il s'agit certainement d'un nom qui vous parle. Kleinwächter est presque un mythe en Belgique. Entre 1996 et 2001, il a écumé les rallyes nationaux belges, tout d'abord en Opel et ensuite sur différentes BMW M3, dans un style hyper spectaculaire qui est devenu sa marque de fabrique. Au cours de la saison 1998, il a même terminé cinq fois dans le top 10 en national. Plus récemment, nous avons également pu l'admirer aux Legend Boucles à plusieurs reprises, avec une dixième place comme meilleur résultat en 2014. Ce week-end encore, Kleinwächter a gratifié les spectateurs de quelques passages exceptionnels dont il a le secret. Il disposait pour l'occasion d'une monture que nous connaissons également bien en Belgique. En effet, il s'agit de la Ford Escort Mk2 "Rothmans" de Thomas Schulz qui avait notamment participé au Rallye des Ardennes en 2007 à son volant.

 

Kleinwachter5.JPG

 

           Le Luxembourgeois Yann Munhowen termine à la huitième place de ce RKA. Il disposait pour l'occasion d'une BMW E21 qui ne vous évoquera sans doute pas grand chose, car c'est en Subaru que nous l'avons vu chez nous cette année, au Rallye des Ardennes, au Rallye de la Famenne et au Rallye du Condroz.

           Citons aussi Hans-Dieter Jäkel, qui finit beaucoup plus loin dans le classement. Sur son antique Opel Manta jaune et bleue, avec laquelle il roule donc toujours, il a participé à de nombreux rallyes belges il y a maintenant une quinzaine d'années. Au total, il compte plus de vingt participations dans notre pays sur diverses montures entre 1987 et 2003.

 

Munhowen5.JPG

 

           Nous ne pouvons pas nous attarder sur tous les pilotes présents à Mayschoss le week-end passé et qui ont déjà participé à des épreuves belges. Mais citons tout de même encore Frank Gerritsen (encore vu au Sezoens Rally cette année), Jan Nijhof, Heinz-Walter Schewe (ancien animateur de l'Euro-Rallye Trophée), Sascha Winter, Jürgen Lenarz (présent il y a peu à l'East Belgian Rally) ou encore Thomas John sur son impressionnante Audi Quattro. Thomas John qui était présent dans l'annexe Demo, tout comme le Belge Andy Kalff qui roulait quant à lui en Toyota Celica et qui est fréquemment à l'oeuvre en Allemagne.

 

           Pour revoir un rallye historique de premier plan dans nos parages, il faudra désormais attendre les Legend Boucles à Bastogne au mois de février prochain. Espérons que les organisateurs aient pu avoir le bon gout d'y inviter quelques uns des animateurs, souvent rapides et spectaculaires, de ce Rallye Köln-Ahrweiler.


17/11/2015
0 Poster un commentaire

Les Belges en Amérique du Nord

           L'Amérique du Nord n'est certainement pas la partie du globe que l'on associerait le plus aisément au rallye. Comme dans beaucoup d'autres domaines, les Américains ont leur vision propre du sport automobile, avec notamment leurs sacrosaintes ovales. Et pourtant, c'est mal connaitre le rallye que de penser qu'il ne peut y avoir la-bas des épreuves prestigieuses ou des rallymen de talent. Dans les années 70, le Canada a eu droit à ses manches mondiales, avec tout d'abord le "Rally of the Rideau Lakes", et quelques années plus tard le "Criterium Molson du Québec". Les Etats-Unis n'étaient pas en reste avec le "Press-on-Regardless Rally" dans les années 70, puis le "Olympus Rally" dans les années 80. Et les pilotes européens n'étaient pas toujours souverains outre-Atlantique, les locaux tels que John Buffum, Walter Boyce, ou Gene Henderson (seul américain vainqueur d'une manche mondiale... en Jeep !) faisant mieux que se défendre.

 

           Et les Belges dans tout ça ? Et bien ils furent, ou sont encore, plusieurs à s'illustrer de l'autre côté de l'océan. Le premier de ceux-là fut sans doute Olivier Gendebien. Si vous ne connaissez pas Olivier Gendebien, sachez qu'avant d'avoir prêté son nom à un rallye provincial et national, il fut l'un des plus grands pilotes de Belgique, et même d'Europe. Plusieurs victoires aux 24 Heures du Mans, des podiums en Formule 1, et une longue série de victoires en rallye et en circuit. Un touche-à-tout d'exception qui tenta l'aventure, en 1964 et 1965, du Shell 4000. Un rallye de 4000 miles environ, s'étalant sur une semaine et traversant le Canada de part en part, le plus souvent de Vancouver à Montréal. Pour sa première participation en 1964, Olivier et son copilote local Mike Kerry terminèrent l'épreuve à une remarquable 4e place, au volant d'une "Amazone" officielle de Volvo Canada. En 1965 par contre, notre compatriote déclara forfait suite au décès accidentel de son épouse quelques jours à peine avant le départ de l'épreuve.

           Si vous voulez en savoir plus sur cette épreuve, voici un site particulièrement complet qui en relate toute l'histoire : Shell 4000.

 

           C'est presque 10 ans plus tard, à l'automne 1974, qu'eut lieu l'exploit suivant d'un Belge en Amérique du Nord. Et il s'agit sans doute du plus grand exploit. Lors du Press-on-Regardless Rally, la manche américaine du championnat du monde qui se déroulait dans l'état du Michigan, notre compatriote Christian Delferier copilotait le Français Jean-Luc Thérier. Et ils décrochèrent tout simplement la victoire, la deuxième à ce niveau pour Delferier, et la seule pour la Renault 17 Gordini. Une victoire décrochée sur tapis vert et qui semblait initialement s'offrir à Markku Alèn. Mais celui-ci fut pénalisé de 10 minutes par l'organisation en raison de l'excès de vitesse d'un véhicule d'assistance Fiat ! L'épreuve fut retirée directement du calendrier en 1975 après les nombreux incidents ayant émaillé cette édition 1974.

 

           Nous faisons ensuite un bon en avant jusqu'en 1982 pour retrouver un Belge aux Etats-Unis. Il s'agit de Léon Lejeune, un copilote verviétois globe-trotter, qui a dans sa carrière occupé le baquet de droite aux 4 coins du globe. Cette année-là, il lisait les notes au pilote français Jean-Paul Luc, dans une Renault 5 Turbo, et ils ont ensemble tenté le projet un peu fou de disputer une partie du championnat SCCA ProRally aux Etats-Unis. Leur campagne débuta par une prometteuse 4e place au Miller Centennial, dans le Colorado, derrière les intouchables Buffum, Millen et Woodner. Ils enchainèrent par le même résultat lors du Tour de Forest, dans l'état de Washington. Mais ce fut ensuite plus mitigé, avec une 11e place lors du Tostitos Coronado Rally (dans l'Arizona), et deux abandons lors du neigeux Press-on-Regardless Rally et du Reno International Rally.

 

           Plus près de nous, des pilotes belges firent leur réapparition sur les routes canadiennes à partir de 2000. Un autre projet un peu décalé permit à François Duval et Bruno Brissart, ainsi qu'aux frères Bob et Tom Colsoul, de s'aligner sur des Mitsubishi Lancer Evo 5 lors du Rallye Charlevoix en octobre 2000. Derrière la Subaru de Tom McGeer, la deuxième place de François Duval et la troisième de Bob Colsoul ponctuèrent cette participation de la meilleure façon possible. Cette même opération permit aussi à Dominique Jullien et à Fanny Duchâteau de s'aligner sur des épreuves québecquoises les années suivantes.

 

           Et aujourd'hui encore, il est un Belge qui s'illustre en Amérique du Nord. Vous souvenez-vous de David Sterckx ? Ancien cador du Groupe N en championnat de Belgique, vainqueur du Rallye de Sombreffe 2001, très spectaculaire en 2002 et 2003 au volant d'une Skoda Octavia WRC sur quelques épreuves belges. Il s'est depuis installé aux Etats-Unis où il continue d'assouvir sa passion pour le rallye.

           Et les performances sont au rendez-vous. En 2011, il a remporté le Prescott Rally, une épreuve comptant pour le championnat de la côte pacifique. Et depuis, il aussi signé plusieurs podiums sur des rallyes comptant pour le principal championnat du pays appelé "Rally America". Ses meilleurs résultats à ce niveau sont deux deuxièmes places, lors du Susquehannock Trail Rally (Pennsylvanie) en 2013, et lors du 100 Acre Wood Rally (Missouri) au début de cette année. Jusqu'en 2014, il était une des références dans la catégorie SuperProduction, l'équivalent du Groupe N, mais il s'est depuis attaqué à la classe Open, comparable au Groupe A chez nous, dans laquelle il retrouve des pilotes de référence tels que le britannique David Higgins.

           Habituellement secondé par des copilotes locaux, il a récemment permis à Renaud Jamoul de traverser l'Atlantique pour venir le copiloter et composer un équipage 100% belge lors de la dernière édition de l'Oregon Trail Rally. Une expérience qui s'est malheureusement soldée par un abandon. Mais voici un lien pour embarquer avec nos deux Belges pour une spéciale complète :

 

           Et si vous voulez rester au courant de toutes les performances de David Sterckx aux States, rejoignez vite sa page facebook David Sterckx Rallysport !


07/06/2015
0 Poster un commentaire