Rallye Belgique

Rallye Belgique

Lieux mythiques #1 : Saint-Fontaine

Sur les parcours de rallyes belges, les passages de gué sont une denrée aussi rare qu’appréciée. Les cas célèbres de gué naturels, on exclut donc ici les cas de routes simplement inondées, parcourus en étapes spéciales sont rapidement énumérés. Le plus célèbre  est le Gué des Artistes, à Barisart, qui fut emprunté pendant plus de 20 ans lors des Boucles de Spa. Il y eut aussi le gué de Serville, sur la spéciale de Onhaye du Circuit des Ardennes, qui fut abandonné dans les années 80. Le pic fut probablement atteint au début des années 90. En plus du Gué des Artistes, il y avait aussi un passage de gué à Houyet pendant le Circuit des Ardennes, ainsi que plusieurs gués au Rallye des Hautes-Fagnes, sur les spéciales de Nivezé et Solwaster. Et à cette époque, même le Rallye du Condroz proposait un gué sur son parcours. Ce gué était situé dans le petit hameau de Saint-Fontaine, sur la commune de Clavier. La route y traverse le ruisseau de Saint-Lambert. L’endroit est particulièrement beau, la route y étant bordée de charmantes petites maisons en pierres, sans oublier bien sur la proximité d’un splendide château, d’une chapelle, et d’un large parc avec plusieurs étangs. Sportivement aussi l’attrait est réel, le gué étant situé en entrée, ou en sortie, d’une longue courbe rapide. En résumé, ce gué à de quoi plaire sur tous les plans.

 

27 - Saint Fontaine 7-2-2015.JPG

 

                La relation entre le rallye et ce gué de Saint-Fontaine date en fait de 1992. C’est en février de cette année que les organisateurs des Boucles de l’Ourthe, basées depuis 1988 à Clavier, décident d’ajouter à leur parcours la spéciale d’Havelange. Cette spéciale débute par le décomposé de Pailhe (également rendu populaire par le Rallye du Condroz), pour rejoindre Saint-Fontaine par une belle portion de terre avant de traverser Ossogne et de se terminer à l’entrée d’Havelange. Le parcours est très beau et éveille rapidement l’intérêt des organisateurs du Rallye du Condroz qui reprennent à leur tour cette spéciale, en sens inverse et adaptée, à partir de 1994. Malheureusement, cela fera long feu. Les Boucles de l’Ourthe abandonnent d’abord la spéciale et son passage de gué avant de disparaitre définitivement. La dernière fois qu’une étape spéciale a emprunté ce gué, ce fut lors du Rallye du Condroz 1995.

Depuis lors, il y a bien eu de nombreux passages de rallyes d’orientation ou de rallyes historiques de régularité, dont le Tour de Belgique. Mais pour les spectateurs, tout l’intérêt d’un gué réside dans la vitesse à laquelle il est négocié. Peut-être nous est-il toujours possible d’espérer y revoir un jour un rallye de vitesse. Et peut-être s’agira-t-il des Boucles Claviéroises, épreuve née en 2013 et reprenant une partie du parcours des défuntes Boucles de l’Ourthe… Il sera en tout cas possible de découvrir la région ce dimanche 15 février pour ceux qui le veulent, à l’occasion de ces Boucles Claviéroises.

 

 



10/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres