Rallye Belgique

Rallye Belgique

10 ans de Legend Boucles

            Lorsqu'en 2005 Pierre Delettre annonça le retour de ses Boucles de Spa chéries l'année suivante dans une version qu'il nomma de "Legend", tout le monde se demandait de quoi il allait s'agir. Un rallye à 70 kilomètres par heure de moyenne, ça donne quoi ? Des voitures à l'attaque ou bien une balade de bon père de famille ? Dès les premiers RT (les Regularity Tests, encore une appellation nouvelle pour beaucoup à l'époque), le doute était levé. Snijers en Opel Manta, Verreydt en Talbot Sunbeam ou Munster en Porsche 911 allaient régaler les spectateurs massés nombreux au Barrage de La Gileppe ou à l'Ecole de Maitrise Automobile de Malmedy. Et il en sera de même de nuit dans une Clémentine enneigée que les passionnés jeunes et moins jeunes redécouvraient alors après quatre ans de mise au ban. La machine était lancée !

           Dix éditions plus tard, ces Legend Boucles ont désormais une belle histoire à leur actif. Une histoire jalonnée de hauts et de bas. Car, ne faisons pas durer le suspens plus longtemps, ces Legend Boucles, ce sont aussi dix années de controverses. Nous ne reviendrons pas sur tous les incidents, petits ou grands, qui ont émaillé les différentes éditions de l'épreuve. Mais profitons tout de même de cet anniversaire pour tirer le bilan de tous ces week-ends spadois et bastognards.

 

           Les Legend Boucles ont rapidement pris de l'ampleur de 2006 à 2009 . Une première partie d'existence marquée par une croissance dans le nombre d'engagés et aussi dans le nombre de vedettes présentes au départ. Une période qui fut aussi placée sous le signe de l'enthousiasme presque parfait des suiveurs à l'égard de ces Boucles nouvelle formule. Il faut dire que le concept est presque parfait. Les pilotes que les gens aiment, au volant des voitures qu'ils aiment tout autant. Quoi de mieux qu'un Snijers en Escort ou qu'un Duez en Porsche, à part peut-être un Gaban en Kadett ou un De Spa en Mini ? Les quelques premiers accrocs, tels que ces Porsche faiblardes mises dans les mains de Delecour et Alèn en 2008 ou cette longue liaison vers Marche-en-Famenne qui fut au programme en 2007 et 2008, furent facilement oubliés.

 

001 - Boucles de Spa 2008 - R.De Borman - Rahier.JPG

 

           Mais très vite, le suiveur devient exigeant, habitué qu'il est à la qualité de ces premières éditions. Dans un même temps, l'organisateur surfe de plus en plus sur son succès, se laissant parfois aller à des projets saugrenus ou tout simplement risqués. Et c'est en 2010 qu'apparaissent les premières controverses sérieuses.

           Pour la cinquième édition des Legend Boucles, les organisateurs lancent une nouvelle opération de comm' : le désormais célèbre Pilote-Mystère. Très vite, il apparait que, bien qu'il s'agisse réellement d'un pilote de premier plan, le mystère est loin d'être complet. François Chatriot est rapidement démasqué, malgré la tentative désespérée d'un membre de l'organisation de semer le doute sur un forum bien connu. Ajoutez à cela une Mazda RX-7 peu fiable et ce qui était un buzz devient un abandon précoce. Mais l'opération continue les années suivantes. En 2011, c'est Henning Solberg qui s'y colle, et cette fois la Mazda ne boucle même pas une spéciale. En 2012, Gwyndaf Evans fait à peine mieux et abandonne également. Puis en 2013, la Mazda est troquée pour une Ascona assez poussive qui ne permet pas à Per-Gunnar Andersson de réellement se mettre en évidence. Il faut attendre 2014 et Alister McRae pour que l'opération soit un réel succès. Il en fut de même cette année avec Markko Märtin, finalement deuxième.

 

Märtin7.JPG

 

           Mais ces premiers pilotes mystères ne sont pas les seules vedettes à être venues à Spa (puis Bastogne) sans y avoir marqué les esprits. Qui se souvient de la venue de Rauno Aaltonen en Mini ? Ou de la réplique hasardeuse de Lancia Stratos avec laquelle Yves Loubet ne put vraiment s'exprimer ? Ou de l'incendie de la Visa 1000 Pistes de Mikko Hirvonen ? Sans parler de la 131 Abarth enrhumée de Markku Alèn l'an passé. Les organisateurs des Legend Boucles ont souvent dépensé beaucoup d'énergie, et sans doute beaucoup d'argent, à faire venir ces vedettes pour une prestation éphémère.

           Mais fort heureusement, d'autres pointures ont réussi à marquer l'épreuve de leur empreinte. Simon Everett nous a électrisé de ses passages en Escort. Stig Blomqvist et Björn Waldegard se sont mêlés à la lutte pour les premières places à plus d'une occasion. Et d'autres seconds couteaux ont surpris, tels Erwin Doctor, Jean-Louis Clarr ou Kevin Abbring. Finalement, ce ne sont pas toujours les noms les plus célèbres qui riment le plus avec spectacle et résultats. Mais on le sait, ce sont les stars qui permettent d'attirer l'attention du grand public, moins connaisseur, et des médias non spécialisés.

 

           On le voit avec ce fameux Pilote-Mystère, c'est au niveau de la communication que se situe la source de beaucoup de controverses. Les organisateurs cherchent maladroitement à garder le contrôle de ce qu'il se dit et s'écrit sur leur épreuve. Il en résulte une attitude qui peut parfois être perçue comme arrogante, comme lorsqu'ils s'attaquèrent à ce fameux forum spécialisé que vous connaissez presque tous. Et d'autres exemples existent. Ce comportement peut parfois donner l'impression aux vrais fans connaisseurs d'être pris de haut et de ne pas être forcément bien accueillis sur l'épreuve. Un sentiment qui est peut être incorrect mais qui est pourtant compréhensible et légitime...

 

           Une autre lubie de l’organisateur a été le passage d’une à deux journées de courses. La première tentative date de 2011 avec l’organisation d’une petite boucle le vendredi soir comprenant deux passages sur une spéciale tracée aux abords du circuit de Francorchamps. Si le tracé valait le coup d’œil, les très nombreux abandons survenus dès ce vendredi soir auront malheureusement fait perdre à la journée du samedi une partie de son intérêt. Après ce demi-échec, il fallut attendre quatre ans avant le deuxième essai. En 2015, pour la première édition bastognarde, une spéciale forestière est prévue le vendredi soir à Compogne, l’Eglantine. Mais compte tenu de l’éloignement géographique de Bastogne par rapport à une bonne partie du pays et surtout des conditions météorologiques exécrables, très peu de spectateurs se laissent tenter par l’initiative.

           Mais pour la récente édition 2016, les organisateurs décident finalement d’allonger leur épreuve par la journée du dimanche et non plus par celle du vendredi. Cela leur permet évidemment d’augmenter plus sensiblement le nombre de spéciales. Les avantages de cette formule sont plus nombreux. Elle permet d’avoir un timing plus aéré et de satisfaire un plus grand nombre de participants, notamment ceux qui abandonnent rapidement le samedi. Au final, ce passage à deux jours de course semble être une bonne chose. Il y a sans doute une réticence au changement de la part de certaines personnes, d'autant plus que cette nouveauté entraine une hausse des couts pour les participants et pour les spectateurs. Mais les gens s'habitueront sans doute facilement. Il restera aux organisateurs à peaufiner quelques points. Plusieurs liaisons étaient trop longues, et les accès à certaines spéciales forestières sont à améliorer.

 

           Au final, les Boucles, même en Legend, ne cessent de fasciner et de susciter l'enthousiasme. Elles ne laissent personne indifférent et, si certains lui sont réfractaires, la majorité des fans et des pilotes lui vouent une admiration presque sans limite. Il est vrai que les tendances mégalomaniaques de son organisateur lui jouent de temps en temps des tours et la mettent parfois autant à mal qu'en valeur, mais le concept que celui-ci a créé il y a un peu plus de 10 ans désormais porte toujours ses fruits. Quel autre rallye permet encore de voir des Thiry, Vandewauwer, Verreydt ou Munster côtoyant des dizaines d'amateurs chaque année sur des montures parmi les plus spectaculaires ? Sans doute aucun, car les Legend Boucles sont tout simplement uniques, dans le positif comme dans le négatif...



25/02/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres