Rallye Belgique

Rallye Belgique

30 ans déjà...

Samedi 9 Mars 1985. La deuxième journée du Circuit des Ardennes, la doyenne des épreuves belges, s’apprête à débuter. L’atmosphère est au sourire pour l’équipe RAS et ses 2 Porsche 911 SC RS aux couleurs du cigarettier Belga. Robert Droogmans est en tête, talonné par son équipier Jean-Louis Dumont. Patrick Snijers et sa Lancia 037 ne sont que troisièmes. Snijers a pourtant signé la majorité des meilleurs temps le vendredi soir, mais il a crevé dans la dernière spéciale de la soirée, celle de Gendron avec sa délicate descente en épingles sur les pavés, perdant plus d’une minute et la tête de la course. Tout ce beau monde s’élance donc de Dinant ce samedi matin à l’assaut des 30 spéciales qui figurent au programme de la journée. Très vite, Snijers montre qu'il est le plus rapide. Il avale rapidement Dumont et fond lentement sur Droogmans. Mais les deux Porschistes résistent becs et ongles, signant aussi quelques scratchs. Le trio n'est regroupé qu'en 25 secondes après la spéciale show d'Achêne, la 22e du rallye. Jean-Louis Dumont vient d'y signer le meilleur temps. Personne ne sait encore qu'il s'agit en fait du dernier meilleur temps de sa carrière. Dans la spéciale suivante, à Natoye, les trois équipages de tête s'élancent le couteau entre les dents. Mais dans un droite rapide, la Porsche de Jean-Louis sort de la route, heurte un pilône et effectue plusieurs tonneaux. Si son copilote Georges Biar en réchappe, Jean-Louis décède à l'âge de 36 ans. Naturellement, son équipier Robert Droogmans se retire ensuite de la course, laissant à Patrick Snijers une victoire sans réelle saveur.

 

26 - Stèle Dumont 15-11-2014.JPG

 

               Ce lundi, cela fera donc 30 ans que le rallye belge a perdu l'un de ses pilotes les plus sympathiques. Jean-Louis était un véritable passionné qui pendant longtemps s'est aligné sur des petites épreuves provinciales avec le même plaisir que sur des grands rallyes internationaux. Il s'était fait remarquer dès le milieu des années 1970, en réalisant des prouesses au volant d'une "petite" Opel Kadett Groupe 1. En 1978, il remportait contre toute attente les Boucles de Spa au volant de cette voiture. En 1979, il devenait pilote officiel Vauxhall, remportant un Circuit des Ardennes d'anthologie et participant au Rallye de San Remo sur une Chevette 2300 HSR. En 1980, il goutait une première fois au plaisir d'une Porsche aux couleurs Belga, ponctuant même sa saison par une victoire au Rallye du Condroz. Au début des années 1980, il décrochait aussi deux titres de champions en "National". Tout d'abord en 1982 au volant de sa Renault 5 Turbo, puis ensuite en 1983 sur une Nissan Silvia. C'est aussi avec Nissan qu'il décrochait plusieurs podiums en "Inter" durant ces mêmes années. Un palmarès exceptionnel, qui se serait sans doute encore étoffé sans ce tragique accident du 9 mars 1985.

 

                Un an après son décès, à l’occasion du Circuit des Ardennes 1986, une stèle fut inaugurée à son honneur à Natoye, à quelques mètres du lieu de l’accident. Cette stèle est toujours présente aujourd’hui. En septembre 1990, la commune de Waremme inaugura même une rue portant son nom.

 

25 - Stèle Dumont 15-11-2014.JPG

 

Rue Jean-Louis Dumont.JPG

 

               Mais surtout, 30 ans après sa disparition, la mémoire de Jean-Louis reste toujours vivace grâce au rallye qui porte son nom et qu’il avait lui-même initié de son vivant en 1984, le Criterium Jean-Louis Dumont. L'épreuve aurait pu disparaitre en 1985, mais fut heureusement sauvée par son club de supporters. En 1991, Freddy Moureau et son jeune copilote, un certain Jean-Marc Fortin, y reçurent même le trophée Jean-Louis Dumont, une récompense unique destinée aux premiers participants qui auraient remporté l'épreuve à trois reprises. Aujourd'hui, l'organisation du Criterium Jean-Louis Dumont est aux mains de l’Ecurie Hesbaye. Le rallye a lieu chaque année en septembre et constitue l'un des rendez-vous incontournables du championnat de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Et on y retrouve souvent au départ un certain Jean-Michel Dumont, le fils de Jean-Louis. Jean-Michel est très actif sur les rallyes provinciaux et parfois nationaux depuis de nombreuses années déjà. Ce dimanche 8 mars, Jean-Michel sera d'ailleurs au départ du Rallye de Hannut. Il y aura certainement à cœur de montrer qu'un Dumont peut toujours se retrouver dans les hauteurs du classement, 30 ans plus tard.

 



05/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres