Rallye Belgique

Rallye Belgique

Markku Alén a une revanche à prendre sur la Belgique !

               Markku Alén constituera sans aucun doute l’une des principales attractions lors des Legend Boucles qui auront lieu ce samedi 21 février à Bastogne. Il y prendra part au volant d’une Fiat 131 Abarth et sera copiloté par le Denis Giraudet, ancien copilote de Didier Auriol notamment. Cette participation à un rallye belge est loin d’être une première pour le grand Markku. Vous vous souvenez sans doute de ses participations aux Legend Boucles, de Spa, en 2008 et 2009. Mais vous vous souvenez probablement moins de ses précédentes apparitions en course sur le sol belge.

 

               Sa première fois sur les spéciales belges date déjà de 1976. Et c’était déjà au volant d’une Fiat 131 Abarth. A l’époque, Fiat avait engagé 2 voitures officielles au Tulpenrallye, pour le Finlandais et pour l’Italien Maurizio Verini. Le Tulpenrallye, c’était la manche néerlandaise du championnat d’Europe à l’époque. Un rallye – marathon qui se déroulait sur plusieurs jours et plus de 3.000 kilomètres au total. L’épreuve débutait à Rotterdam. Le tracé se dirigeait ensuite vers le Sud, pour traverser la Belgique, avec notamment un passage par Spa et sa célèbre Clémentine, et rejoindre le Luxembourg. Après une pause à Colmar-Berg, les équipages reprenaient ensuite la direction de Rotterdam. Pour Fiat, cette épreuve est surtout l’occasion de poursuivre le développement de la 131 Abarth, sa prochaine arme pour le championnat du monde. La voiture n’est d’ailleurs pas encore tout à fait au point pour ce Tulpenrallye. Très vite, les deux 131 présentes doivent baisser pavillon face à l’Opel Kadett GT/E du Suédois Lars Carlsson, un habitué des épreuves belges et néerlandaises, et la Ford Escort de Gilbert Stapelaere. Finalement, Stapelaere perd le contact suite à une sortie de route et ne termine que troisième. Carlsson l'emporte donc finalement, devant Verini. Markku Alén termine au quatrième rang.

 

               Mais pas loin de 20 ans, et 19 victoires en championnat du monde, plus tard, Markku Alén revient sur les routes belges. Au milieu des années 90, Toyota a pris la bonne habitude d’aligner sur les 3 grandes épreuves belges (Spa, Ypres et Condroz), une voiture supplémentaire aux mains d’un pilote d’envergure internationale. Tout cela avec l’appui financier des cigarettiers. En 1994, cela leur a permis de remporter les Boucles de Spa avec François Chatriot et le Rallye du Condroz avec Andrea Aghini, avec le soutien de Belga. En 1995, Markku Alén est invité à prendre part aux Boucles de Spa, cette fois sous les couleurs de Marlboro. Celui qui est alors presqu’à considérer comme jeune retraité prend d’abord le commandement de la course le vendredi soir. Mais en fin de soirée, il part malheureusement en tonneaux à Ster. 3 minutes sont perdues dans la mésaventure, suffisantes pour laisser un boulevard à Patrick Snijers qui s’impose facilement au volant de son Escort Cosworth. Markku ne termine que deuxième.

               Ensuite à Ypres, c’est Kankkunen qui est appelé. Un flop puisqu’il sort de la route dès le premier chrono ! Verreydt sauve l’honneur de Toyota en s’imposant. Et pour le Condroz, Markku Alén est de retour. Il troque la Celica ST185 pour une ST205. Mais de nouveau, c’est Verreydt qui s’impose sur l’autre voiture du team au terme d’un duel serré avec Snijers. Alén ne termine finalement que quatrième, perdant de très peu son duel pour le podium face à Grégoire De Mévius.

 

               La suite de l’histoire, vous la connaissez peut-être déjà. C’est dans le cadre des Legend Boucles (de Spa) que l’on revoit Alén chez nous ensuite. En 2008 tout d’abord, il partage l’habitacle d’une Porsche avec le journaliste Paul Fraikin. Malheureusement, il s’agit d’une monture plutôt conçue pour les courses sur circuit. L’abandon interviendra rapidement, sans que l’équipage ait pu se mettre en évidence. Mais ce n’est que partie remise, puisqu’en 2009 Markku Alén revient à Spa, avec une Porsche plus performante et Stéphane Prévot à sa droite. Les temps sont au rendez-vous et l’équipage se bagarre en tête avec l’autre Porsche de Snijers. Mais la nuit tombée, Snijers sort un chrono d’anthologie sur le verglas de la spéciale de Ster. Une spéciale qui ne réussit visiblement pas au Finlandais car au même moment, celui-ci voyait la mécanique de sa 911 faiblir et décidait ensuite d’en rester là.

 

               Markku Alén a donc une revanche à prendre sur les rallyes belges. Il tentera de saisir la chance qui lui est offerte ce week-end. La Fiat 131 Abarth n’est peut-être pas la monture idéale face aux nombreuses Escort et autres Porsche, surtout aux mains des Duval, McRae, Duez ou Snijers. Mais qui sait ce dont est capable le Finlandais volant… Et il sera en plus accompagné d'un copilote qui a déjà gagné les Boucles. Giraudet s'était en effet imposé en 1994 avec François Chatriot. Verdict samedi en fin de soirée sur la Place McAuliffe à Bastogne !

 


0Alen2.JPG

 

0Alen2 (2).JPG



19/02/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres