Rallye Belgique

Rallye Belgique

Kempen Rally 1979

               Avant de reprendre la série des épreuves oubliées là où nous l’avions laissée, voici un petit interlude qui sera consacré à une épreuve disparue mais pas totalement oubliée. Et plus particulièrement à l’édition 1979 de cette épreuve. Il s’agit du Kempen Rally (ou Rallye de Campine). Ce rallye, qui se déroulait dans la région de Turnhout, est né au début des années 1960. Il a ensuite grandi jusqu’à faire partie du championnat de Belgique à partir des années 1970. A l’époque, il s’appelait Nacht der Kempen (Nuit de la Campine). La dernière édition dans le championnat « Inter » eut lieu en 1979. Le rallye a ensuite été annulé en 1980, avant de revenir en 1981 dans le championnat National avec même une spéciale dans le parc d’attraction Bobbejaanland à l’époque ! Il disparaitra, pour de bon cette fois, un peu plus tard dans la décennie.

 

                Nous allons donc évoquer ici l’édition 1979, la dernière au « firmament » du rallye belge. Une édition mémorable par son déroulement à suspense, son envergure (trois jours de course !), et le plateau de qualité présent au départ. Citons simplement les principaux favoris : ‘Didi’, Marc Duez, Guy Colsoul, Hermès Delbar ou Jean-Louis Dumont. Et plus loin, le jeune Patrick Snijers, José Lareppe, Willy Plas, Jan Van der Marel et ‘Chavan’.

                Par contre, le parcours, bien que fort atypique, ne fait pas l’unanimité. Il y a seulement 200 kilomètres de spéciales. Le tout réparti en 46 secteurs chronométrés. Cela fait donc une moyenne inférieure à 5 kilomètres par spéciale. Il y a en effet beaucoup de spéciales très courtes et souvent artificielles. Le rallye commence d’ailleurs par une spéciale dans le village de vacances de Breebos, là où est aussi situé le centre de l’épreuve, avec un jump artificiel en béton. Il y a aussi deux spéciales dans le domaine militaire de Tielen. Une autre dans celui de Grobbendonk. Et il y a également deux passages sur le circuit de rallycross Glosso, près d’Arendonk, où les voitures s’élancent à trois de front ! Sans oublier la spéciale Avanti, tracée sur le terrain de la société de construction du même nom, à Rijkevorsel. Heureusement, d’autres spéciales sont plus naturelles et plus longues, comme celle de Retie ou celle de Kasterlee (et oui, il s’agit bien d’une spéciale reprise aujourd’hui en VAS par le rallye du même nom).

                Une autre polémique autour du parcours est le faux secret qui l’entoure. L’organisateur n’a pas divulgué le tracé et le nom des spéciales à l’avance, et il n’y a aucune reconnaissance officielle au programme. Cependant, étant donné les possibilités réduites dans la région, il n’est pas difficile de deviner quelles seront probablement les spéciales. Et certains équipages bien informés n’ont pas manqué d’aller repérer certains tracés potentiels. Ce secret de polichinelle n’aura finalement eu pour seule conséquence que de pénaliser ceux qui ne savent pas, notamment les équipages étrangers, au profit de ceux qui savent.

 

                L’épreuve s’élance donc le vendredi 2 mars du domaine de Breebos. Rapidement, c’est Guy Colsoul, copiloté par Alain Lopes, qui prend les devants. Il aligne plusieurs scratchs au volant de son Opel Kadett GT/E et termine la première étape en tête. Il devance le jeune et surprenant Marc Duez qui s’aligne sur une Ford Escort de premier plan avec le soutien de Gilbert Stapelaere et avec Ronny Joosten, le futur équipier de Droogmans, à sa droite.

                Le samedi, Colsoul confirme. D’autant plus que Marc Duez encaisse une minute de pénalité et commet ensuite plusieurs petites fautes qui l’écartent pour de bon. ‘Didi’ peine quelque peu avec la Fiat 131 Abarth, tandis que Jean-Louis Dumont et sa Vauxhall Chevette sont déjà très loin de la tête de la course. Cette deuxième journée voit par contre Hermès Delbar et Willy Lux faire une splendide remontée. Les chevaux de leur Porsche font merveille sur ce parcours rectiligne et ils terminent cette journée à la deuxième place.

                Tout va donc se jouer dimanche. Delbar s’élance le couteau entre les dents. La pression est de plus en plus lourde sur les épaules de Colsoul, le « laitier de Landen », et celui-ci part à la faute dans le camp militaire de Grobbendonk. Il perd une minute pleine, et est même dépassé en spéciale par Delbar. Ce dernier n’en demandait pas tant. Il hérite de la première place qu’il ne lâche plus. Delbar gagne, la première grande victoire en rallye d’une voiture aux couleurs du cigarettier Belga. Il garde finalement 17 secondes d’avance sur Colsoul. Didi termine troisième, tandis que Duez et Dumont complètent le top 5. Soulignons également la victoire en Groupe 1 du Luxembourgeois Alain Beauchef. Au volant de sa Ford Escort, il termine 8e au classement général après avoir signé de très beaux chronos. Il sort vainqueur de son duel face à l’Allemand Huthwelker qui a perdu beaucoup de terrain le samedi  après avoir signé un scratch absolu le vendredi soir ! Enfin, on retrouve à la 36e place, il y a de cela 36 ans, un certain Dirk Van Rompuy qui participait il y a peu au Spa Rally, toujours en Opel Kadett GT/E comme à l'époque !

 

                Après la disparition de ce Kempen Rally, les épreuves ont malgré tout continué à fleurir dans la Campine anversoise. Il y eut pendant longtemps le Rally van Looi, qui passait d’ailleurs aussi par Grobbendonk. Il y a aussi depuis quelques années le Short Rally de Kasterlee organisé par le RT Titanic en VAS. Une épreuve malheureusement de « petite taille ». Pourtant, l’intérêt des importateurs pour le retour d’une grande épreuve en province d’Anvers est réel. Peut-être y a-t-il des pistes d’élargissements pour ce rallye de Kasterlee, éventuellement vers la ville d’Anvers toute proche ? Et peut-être pouvons-nous rêver à un retour des meilleurs pilotes et des meilleures voitures sur les chemins de terre de la Campine…

 

                Et si voulez en savoir plus sur ce Kempen Rally 1979, je vous invite à vous rendre sur le blog d’Alain Beauchef. Vous y trouverez un récit détaillé et généreusement illustré de l’épreuve vue de l’intérieur !

 

                  Et ici pour des résultats plus complets

 



31/03/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres