Rallye Belgique

Rallye Belgique

Epreuves oubliées #1 : Legend Jalhay Classic

                Voici le 1er volet d’une série consacrée aux épreuves oubliées. Ces épreuves qui ont un jour été sous les feux de la rampe… ou qui ne l’ont parfois jamais été ! Pour débuter cette série, nous faisons un retour en arrière pas si long, de 7 ans jour pour jour. Au samedi 22 mars 2008 pour être exact.

 

                Replaçons le contexte. Nées en 2006, les Legend Boucles de Spa connaissent une explosion fulgurante. Le concept de rallye de régularité sportive pour voitures historiques commence à susciter beaucoup d’intérêt dans le reste du pays. C’est notamment le cas auprès du Karting Club de Francorchamps. Novices dans l’organisation d’un rallye d’envergure, les membres de ce club décident de créer en 2008 le Legend Jalhay Classic. Le concept est le même que pour les Boucles de Spa. Ici, l’épreuve a pour but de reprendre le parcours du Rallye des Hautes-Fagnes et d’en faire un rallye renouant avec son histoire mythique. Mais il y a un élément que les organisateurs semblent avoir oublié de prendre en compte et qui va clairement jouer en leur défaveur. Le Rallye des Hautes-Fagnes existe encore… Il s’appelle JMC Rallye et a lieu chaque année en octobre sous l’égide de l’ASAF. Cela veut dire que le Legend Jalhay Classic va emprunter des spéciales déjà parcourues dans l’année par une autre épreuve !

                Les spéciales prévues lors de ce Legend Jalhay Classic sont Fouir et Arbespine, deux spéciales du JMC Rallye, Ster, Francorchamps et Rivage, en partie utilisées une semaine plus tôt lors de l’East Belgian Rally, Nivezé, un classique du Rallye des Hautes-Fagnes, et Arimont, un autre classique qui n’a plus été parcouru depuis 1998 ! 7 belles spéciales différentes, mais dont 5 sont déjà parcourues une autre fois dans l’année… La neige est au rendez-vous de cette première édition. Un atout qui attire certains spectateurs hésitants, mais qui ne fera pas que du bien à l’épreuve non plus…

 

Legend Jalhay 2008.jpg

 

                Le départ se fait au petit matin dans le splendide cadre du barrage de La Gileppe, sous la neige. De bonne augure. Malheureusement, les choses prennent rapidement une autre tournure. En raison de cette neige, des véhicules d'intervention n'ont pas pu accéder aux deux premières spéciales à Francorchamps et Rivage et celles-ci doivent être annulées. Le rallye ne débute donc vraiment que vers midi ! Mais très vite, l'aspect sportif reprend le dessus. Il faut dire que la tête de la course se joue entre Jean-Pierre Vandewauwer (Lancia Beta Montecarlo) et Pascal Gaban (Opel Kadett GT/E). Et derrière, on retrouve même un certain François Duval en Toyota Corolla AE86.

               Un trouble-fête vient cependant se mêler à cette bagarre en tête. Il s'agit de Christian Jupsin, l'actuel organisateur du Spa Rally, copiloté par son fils Florian en Opel Manta. Mais en début de soirée, un fait de course vient mettre fin à la belle histoire. A Nivezé, Didier Noirhomme accroche sa belle MG B à une grosse pierre après avoir été gêné par de la buée. La voiture obstrue la route et la spéciale est neutralisée pour les derniers concurrents. C'est notamment le cas pour les Jupsin qui héritent d'un temps forfaitaire pénalisant qui les écarte de la lutte pour le podium.

 

0Noirhomme5.JPG

 

               Finalement, c'est Jean-Pierre Vandewauwer qui s'impose, devant Pascal Gaban et la Mini Cooper volante du régional François De Spa. François Duval termine quatrième, devant la Porsche de Daniel Reuter et la famille Jupsin, finalement sixième. Pour Christian Kelders, l'aventure s'est terminée en début de soirée à Ster où sa Porsche s'est un peu trop écartée de la bonne trajectoire. Là aussi, la spéciale a du être neutralisée, avec beaucoup de confusion. Signalons aussi la victoire de Jean-Paul Bertrand en Escort dans la catégorie Classic.

 

0Kelders7.JPG

 

                Le rallye n'aura finalement eu lieu qu'à une seule et unique reprise, les organisateurs ayant rapidement décidé de jeter l'éponge. Mais la plupart des équipages et des spectateurs présents ce samedi 22 mars 2008 gardent malgré tout un souvenir impérissable de leur journée. En raison des conditions météorologiques hivernales ayant rendu la course spectaculaire, mais aussi en raison du déroulement parfois chaotique de celle-ci. Un rallye qui aura finalement bien mérité son nom de "Legend".

 

                 Et ce Legend Jalhay Classic 2008 ce fut aussi :

  • Armand Fumal sur la BMW M3 de Francis Lejeune.
  • Une rarissime Audi Sport Quattro engagée par Joseph Paisse en Classic.
  • Des spectateurs escaladant les clôtures du circuit de Francorchamps pour sortir de l'enceinte, fermée après le passage d'une spéciale !
  • Des routes parfois seulement fermées par une barrière Nadar... dans l'esprit de la grande époque !
  • Le retour d'Arnaud Clause en Ford Escort Mk2.

 

 0Paisse1.JPG

 

0Kelders1.JPG



22/03/2015
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Sports pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 11 autres membres